Banner

sabato 8 febbraio 2014

Il Parco Geominerario

La Sardaigne est riche en mines qui se trouvent généralement concentrées dans le sud de l’île. La richesse du sous-sol depuis l’Antiquité a attiré toutes les populations du Basin Méditerranéen, dès Mycéniens aux Phéniciens, des Puniques aux Romains, dès Pisans aux Génois. Pendant plus de 8000 ans tous ces peuples ont exploités les nombreux dépôts miniers sardes pour en extraire cuivre, plomb, argent et d’autres matériels. 

Justement pour cette raison le Gouvernement de la Région Sardaigne a établi de fonder le ˝Parco Geominerario della Sardegna˝ (Parc Géo-Minier de la Sardaigne) pour sauver de l’abandon les vieilles structures miniers encore de haute valeur historique, culturelle et architecturale. Les zones qui forment le Parc sont huit, plus d’autres sites plus petits mais toujours de grand importance, pour une surface totale de à peu près 38.000 hectares. 

La partie la plus étendue est celle du Sulcis-Iglesiente-Arburese, importante pour l’extraction de plomb, argent, fer et charbon. Ce Parc recueille un patrimoine naturel et industriel immense  et essaie de construire un parcours  touristique et scientifique représentatif de l’histoire minière et industrielle de la Sardaigne. 

L’archéologie industrielle est représentée des mines, usines, villages d’ouvriers, ruelles et ponts, puits, amas de matériel travaillé ; et tous ces restes sont plongés dans un décor naturaliste extraordinaire. Ce Parc est unique au monde pour le patrimoine d’archéologie industrielle, mais aussi pour les valences naturalistes, en effet la flore et la faune y forment des endroits incomparables.  

Ce Parc doit être aussi une témoigne de la vie dure des mineurs, des dangers dans leur travail quotidien, des morts et des luttes sociales pour la conquête de conditions de travail plus humaines.